P-S.fr

Le blog bourse de Pierre Sanchez

Quelle assurance habitation pour une colocation choisir ?

Quelle assurance habitation pour une colocation choisir ?

Personne ne peut nier le fait que faire de la colocation est toujours une bonne option, surtout pour les étudiants. La plupart du temps, cela se fait entre amis ou collègues, mais il est aussi maintenant fréquent de voir des personnes complétement sans aucun lien, devenir colocataire. Cependant, pour ne pas risquer de se faire expulser en plein milieu de la soirée, il est plus judicieux de se faire assurer, en tout cas, en ce qui concerne de loin ou de près son habitation.

Les formes d’assurance habitation pour colocataire

Une pratique adoptée par des millions de gens, il y a déjà des années, la colocation est un système qui est bénéfique en tous points, que ce soit pour le propriétaire, ou pour le ou les locataires. Chacun a sa propre méthode en ce qui concerne la gestion du payement du loyer, mais la plupart du temps, il est normal que ce soit moitié-moitié. Cependant, il est fréquent de voir ce chiffre changé constamment, selon le fait que la personne en charge de l’assurance habitation se doit d’avoir une réduction, face à son autre colocataire, qui jouit de ce droit en même temps. Il faut remémorer qu’il est plutôt difficile d’avoir une chance de devenir locataire sans être assuré.

D’un autre côté, il est possible que le propriétaire décide de fournir l’assurance à ses locataires, mais en contrepartie d’une hausse considérable du tarif, sur les mensualités. Il faut donc retenir le fait qu’il est indispensable de connaître la situation de la personne avec lequel cohabiter, et faire ensuite le calcul des mensualités à partir du montant du loyer, des charges, de la caution, de la caution solidaire et de l’état des lieux. Ceci étant afin de s’assurer de ne pas se faire arnaquer.

Les avantages offerts par l’assurance habitation

Il est fréquent de voir des colocataires se séparer pour diverse raison, et dans la plupart des cas, seul un d’entre eux est titulaire d’une assurance habitation. Or, si l’autre colocataire est dépourvu de ce droit, il verra automatiquement son bail de location se faire rapidement résilier. Donc, ce lien vous offre des astuces efficaces pour éviter ce genre de situation, il serait toujours préférable d’opter pour une assurance habitation. De ce fait, en plus d’avoir la possibilité de louer lui-même son propre appartement, les personnes ayant contracté une assurance habitation sont aussi en mesure de bénéficier d’une assurance en cas de dégâts.

Il s’agit de plusieurs points comme les problèmes d’inondation, d’explosion ou un incendie qui pourraient toucher son logement. Pour cela, il suffit de contracter une assurance responsabilité civile ou responsabilité civile vie privée, pour être couvert de toutes sortes de dommages qui seront éventuellement causé de son plein gré, à une tierce personne ou une entité.

On devient plus que des colocataires

Il se peut qu’avec des années de colocation, les colocataires ne se sont pas lassées et ont acquis bien des choses, que ce soit en connaissance ou en bien mobiliers. Et pour être sûr d’être assuré en cas de sinistres ou d’incendie, il est toujours préférable de souscrire à une assurance avec une garantie « dommage aux biens ». Ceci doit être fait pour assurer tous ses avoirs et ses mobiliers. Avec cette garantie, même les personnes vivantes dans les zones à multirisques n’ont plus rien à craindre, à part le fait que leur toit ne s’effondre sur eux. Et pour augmenter l’assurance du foyer, il serait mieux d’opter pour un colocataire doté lui aussi d’une assurance, au moins sur l’habitation.

Il est toujours important de bien lire le contrat avant de signer le bail, car tout non-respect des règles fixées dans le contrat peut aboutir instantanément à la résiliation du contrat, et ceux à n’importe quelle heure. Au cas où les futurs locataires décident de se faire assurer en même temps, il leur serait plus judicieux d’opter pour le même assureur.